Les métiers d'art au service de l'emploi en Ile-de-France

Les métiers d’art sont un vecteur de croissance pour les territoires. Le Ceser propose de transmettre à la Région des propositions d’actions concrètes pour utiliser au mieux ce secteur dans la bataille pour l’emploi.
En cours
Commission: 
Autosaisine
Rapporteur: 

Les métiers d’art forment un patrimoine culturel et immatériel en constante évolution, riche d’une étonnante diversité de pratiques porteuses d’innovations. Ils ne se résument pas à l’artisanat au sens juridique du terme et s’exercent en libéral ou au sein d’entreprises artisanales, dans des PME, des manufactures publiques ou privées comme dans des maisons de luxe. La loi du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine reconnait depuis peu cette réalité.
Les métiers d’art sont également un vecteur de croissance pour les territoires. Les chefs de file du secteur connaissent une croissance organique annuelle comprise entre 6 % et 8 % et exportent majoritairement au-delà des frontières de l’Union européenne. La plupart des métiers d’art génèrent un grand nombre d’emplois non délocalisables et, en outre, enrichissent l’offre culturelle et touristique de la région Ile-de-France.

Le rapport qui sera présenté le 25 octobre 2017, étudiera et analysera l’apport des métiers d’art à l’emploi en Ile-de-France, en particulier au travers de 4 axes :

  • La perspective économique
  • La formation
  • La communication
  • La prospective

 

Pour aller plus loin...