Pour un développement des logements à loyers intermédiaires en Ile-de-France

Adopté le
17/10/2019
Autosaisine
Rapporteur: 

 

 

 

En Ile-de-France, les logements dits « à loyers intermédiaires » bénéficient davantage à la classe dite « moyenne-supérieure » qu’à la classe moyenne. Cette « anomalie » résulte notamment du fait que la forte augmentation des prix de l’immobilier a réduit la rentabilité locative de ce type de logement, compte tenu des exigences des investisseurs, et a donc asséché le marché.

L’Ile-de-France est confrontée à un véritable déficit de l’offre de logements à loyers intermédiaires qui soient véritablement accessibles aux ménages à revenus moyens. Les difficultés rencontrées actuellement par les classes moyennes pour accéder au logement en Ile de France sont la conséquence directe de ce déficit.

Retrouvez dans l'avis et le rapport du Ceser, des propositions pour tendre à l'amélioration de cette situation.

 

Pour aller plus loin...