Pattern
Actualités 1 juin 2020 | Le Mag

Penser collectivement la “société d’après”

La place de la Nation pendant le confinement

Depuis la publication de ses préconisations pour Refaire Société, le Ceser s’attache à imaginer de manière collective la société francilienne de demain. La présidente de Région, Valérie Pécresse, l’a sollicité en ce sens pour préparer la relance francilienne.

Imaginer le #mondedaprès, leitmotiv du Ceser en cette période historique

Le bouleversement économique et social provoqué par la crise sanitaire a eu un impact profond sur l’action et l’organisation de la Région et donc du Conseil économique, social et environnemental régional. Les 190 membres du Ceser, confinés comme le reste de la population francilienne, n’ont pas pour autant cessé leur activité. En effet, soucieux des préoccupations des Franciliennes et des Franciliens, ils ont maintenu leur engagement.

Infographie décrivant l

Une méthode : le dialogue

Concertation et dialogue caractérisent le fonctionnement du Ceser. Ainsi, ses membres se réunissent plus de 200 fois par an en commissions ou en groupes de travail. En cette période inédite, ils ont adopté de nouveaux outils collaboratifs qui leur ont permis de maintenir, et parfois même de renforcer, leur activité grâce à la tenue de réunions à distance.

Les travaux en cours ont ainsi été suspendus pour créer cinq ateliers thématiques en lien direct avec la crise et ses effets. Il s’agit de produire à la fois un état des lieux mais aussi des propositions concrètes pour penser l’Après, penser la Société, et ensemble, « refaire Société ».

Cinq ateliers pour analyser la crise et inventer la société francilienne de demain

Afin de répondre à l’urgence induite par la crise, le Ceser rendra une partie de ses travaux avant la fin de la période estivale. Il répondra ainsi à la sollicitation de la Présidente de la Région qui l’interroge sur le plan de relance à mettre en oeuvre. Une analyse des situations encore critiques et des préconisations d’actions d’urgence complémentaires seront adressées au Conseil régional : l’objectif est de mettre au jour des situations spécifiques qui concernent une partie de la population francilienne ou certaines activités qui auraient été oubliées ou trop peu prises en compte dans les dispositifs d’urgence mis en place par la Région. Par exemple, plusieurs conseillers ont relayé très rapidement la pénurie de bénévoles ou ont alerté sur le risque de perte à long terme de lien social dans certains quartiers, provoqué par les mesures de distanciation imposées aux lieux culturels et d’accueil.

Même si la période de crise liée au COVID-19 n’est pas finie, il a semblé également important au Ceser de travailler dès à présent sur l’analyse de la gestion de crise. Les constats sur la fourniture des masques ou l’émergence du besoin d’aides alimentaires sur notre territoire, montrent que des premiers enseignements peuvent d’ores et déjà être tirés. Plus largement, l’objectif de la démarche est de pouvoir mieux se préparer et mieux anticiper la réponse de notre Région à de nouvelles crises, qu’elles soient écologiques, sanitaires ou économiques.

Pattern

A l’impact sanitaire de la pandémie s’ajoutent de lourdes conséquences économiques, sociales et humaines qui n’ont pas fini de se faire sentir, en Île-de-France particulièrement.

Président du Ceser

Eric Berger

Dans la même perspective, mais à plus long terme, le Ceser débat également des nouvelles priorités imposées par cette crise en matière d’intervention publique régionale. Il s’interroge ainsi sur les possibles réorientations des Plans ou Stratégies votés au cours des dernières années. Quel futur modèle de transport en commun et de densification de la ville pour mieux faire face à une nouvelle pandémie ? Quel mode de production pour une Île-de-France plus résiliente aux crises ? Le Ceser est très attentif dans ce travail, aux enjeux des inégalités et de la précarité, à l’impact écologique, tout en ayant en tête que favoriser un meilleur usage du numérique est incontournable.

Par ailleurs, la Présidente de la Région Île-de-France, a sollicité l’avis du Ceser sur la manière dont la Région peut favoriser la réindustrialisation de son territoire. Le but est de lui permettre plus d’autonomie face aux potentielles crises à venir, sans pour autant mettre en danger le réseau économique déjà existant. En effet, avec un PIB qui représente environ 31% de la richesse nationale, l’Île-de-France rassemble une forte densité d’entreprises technologiques (grands groupes, PME, start-ups), des pôles de compétitivité de réputation internationale et une des plus fortes concentrations scientifiques et technologiques en Europe. Cet équilibre doit être préservé, néanmoins, la pénurie de masques a remis à l’ordre du jour la question de la dépendance à d’autres pays, pour la production et l’acheminement de biens qui se sont révélés indispensables.

Pour permettre plus largement une relance de l’Île-de-France, l’articulation entre l’Etat et la Région est un enjeu clé : soutien à l’investissement public et à l’emploi ; mise en cohérence des politiques publiques et convergence des financements en faveur des projets structurants ; développement des territoires les plus vulnérables (zones rurales, quartiers prioritaires de la politique de la ville…) font partie des objectifs prioritaires du Contrat de plan Etat-Région (CPER) à venir. Au regard des enseignements de la crise, quelles sont les politiques publiques qui doivent être inscrites ou renforcées dans le CPER pour permettre à celui-ci de remplir ces objectifs ?

Pour imaginer l’Île-de-France d’Après, le Ceser s’attache à produire un travail collégial qui sera guidé par des thèmes qui lui paraissent essentiels :

  • Les modes de production et de consommation dans le respect de l’environnement
  • Les mobilités dans leur ensemble et les questions liées aux transports
  • La digitalisation et le développement du numérique
  • Les solidarités et la citoyenneté.

Le Ceser, une assemblée essentielle pour le futur de l’Île-de-France

En cette période historique, les 190 membres du Ceser entendent jouer pleinement leur rôle de courroie de transmission entre les citoyens présents au sein des différentes organisations qu’ils représentent et le Conseil régional, se faisant ainsi leur porte-voix.

Sa mission de conseil et d’orientation des politiques publiques régionales prend tout son sens à l’heure où le monde d’après est à repenser, dans un esprit de collégialité et de convergence. Le Budget 2021 de la Région devra être pensé au prisme des enseignements de la crise. En effet, ce budget conditionnera les actions de la collectivité régionale dans un
contexte inédit depuis sa création. Quel taux d’endettement, quelles recettes envisagées mais surtout quelles dépenses et dans quels secteurs ?

La priorisation des dépenses sera un véritable défi et démontrera la capacité d’action de la Région dans ses domaines de compétences. Le Ceser sera particulièrement attentif à ce que ce budget aille dans le sens des préconisations qu’il aura portées dans les différents ateliers, pour une Île-de-France à l’écoute de son territoire et au service de ses habitants.

Abonnement Ceser Mag

Pour recevoir nos actualités chez vous, abonnez-vous au Ceser Mag !

L’abonnement au Ceser Mag vous permet de recevoir chez vous, trois à quatre fois par an, tous nos actualités. Vous y retrouverez les synthèses de nos travaux, les actualités de nos conseillers, ou encore nos événements… dans un format innovant et écologique.

S'abonner

derniers contenus

  • Actualités

    0

  • Ressources

    0

  • Conseillers

    0

Il n'y a aucun nouveau contenu

Afin de faciliter votre navigation et vous apporter le meilleur service possible, nous utilisons des cookies pour améliorer le site aux besoins des visiteurs, notamment selon la fréquentation, et pour enrichir le site de contenus multimédias.

En poursuivant votre navigation sur ceser-iledefrance.fr, vous acceptez le dépôt des cookies. Vous pouvez activer ou désactiver ces cookies dans Paramètres et obtenir plus d’informations dans nos Mentions légales.

Google reCaptcha

Google reCaptcha is a service which transmits traffic data to Google servers in the United States. Google reCaptcha does not identify users or associate your IP address with any other data held by Google. We use Google reCaptcha to score your navigator and ensure you are a human being and not a spam robot. You MAY NOT choose to disable this service.

Google Analytics

Google Analytics is a service which transmits traffic data to Google servers in the United States. Google Analytics does not identify users or associate your IP address with any other data held by Google. We use reports provided by Google Analytics to help us understand website traffic and webpage usage. You may choose to disable this service.
Oui Non