L'engagement de l'Essonne pour le bien-être et la santé de ses habitants

Guy CROSNIER, Vice-Président du Conseil départemental de l'Essonne, en charge de la ruralité et du monde agricole a été auditionné par la commission Agriculture, ruralité et espaces naturels dans le cadre des travaux en cours sur la ruralité en Ile-de-France.

 

Guy CROSNIER lors de cette audition a dressé un état alarmant de la situation concernant l'accès aux soins en milieu rural. En effet, un habitant sur 5 de la zone rurale essonnienne connaît actuellement des difficultés d’accès à un médecin généraliste (contre 1 sur 10 pour l’ensemble du département). De nombreux médecins libéraux partent en retraite et ne sont pas remplacés. D’ici à 2021 : 1 essonnien sur 3 sera touché par cette désertification médicale. Et d’ici 5 à 7 ans, il manquera 450 médecins sur le territoire du département sur une population d’environ 5000 médecins.

 

Trois enjeux majeurs ont été identifiés par le Département : 

  • Le soutien aux secteurs géographiques les plus en difficulté;
  • La sauvegarde, voire l’évolution, du maillage territorial des polarités de santé;
  • La consolidation des modes d’exercice regroupés : le fait de pouvoir disposer de services mutualisés rassure en effet les médecins. 

Quelques actions phares du département :

  • L'attractivité : faire face à la désertification médicale.
  • L'innovation : faire de l'Essonne un département d'innovation et 'expérimentation.
  • La protection : renforcer les leviers de préventions.
  • Mise en place d'un relais médicale de télésanté en zone rurale.
  • Promouvoir la création de maisons de naissance.

L'objectif de ce schéma est donc de faire de l'Essonne une terre d'accueil de médecins et de renforcer les actions de prévention.

Accueil

« Refaire société»


La France traverse depuis plusieurs semaines une crise à plusieurs dimensions, sociale, sociétale et institutionnelle.
Le Ceser Ile-de-France, assemblée consultative régionale qui représente la société civile organisée, veut en comprendre les enjeux, en faire l'analyse et proposer des pistes d'action.
Avant la production de toute analyse, il veut être le réceptacle des débats en cours dans notre région et des doléances des Franciliens.
Aussi, vous pouvez faire part de vos points de vues sur la crise actuelle que connait notre pays ainsi que de vos suggestions en écrivant à : refairesociete@ceseridf.fr