Rencontres Maîtrise de la langue française : des échanges fructueux pour mieux travailler ensemble

Les acteurs de la lutte contre l'illettrisme, de l'enseignement du français langue étrangère et de l'alphabétisation étaient réunis pour partager leurs bonnes pratiques en vue d'améliorer leur action commune, à l'initiative du Ceser, le 10 octobre 2017.

Cette journée de rencontres, qui a réuni 240 personnes, fait suite à l'état des lieux et aux recommandations du Ceser sur la maîtrise de la langue française en Ile-de-France.

 

Les grands enjeux et les leviers franciliens

Le président du Ceser Ile-de-France, Jean-Louis GIRODOT, a ouvert la journée en soulignant que la maîtrise de la langue française est un sujet fédérateur et incontournable "car le langage se situe à la croisée des chemins entre l'individu et la société". Thierry LEPAON, délégué interministériel à la langue française pour la cohésion sociale et président de l'ANLCI, Loïc DEPECKER, délégué général à la langue française et aux langues de France et Suzy HALIMI, membre de la commission française pour l'Unesco, ont exposé les enjeux nationaux et internationaux de la maîtrise de la langue française. Egalité et citoyenneté, mobilités professionnelles et sociales, accès à l'éducation et aux droits mais aussi aux services publics et à la culture, diminution de la fracture numérique : la maîtrise de la langue française est un sujet transversal et un facteur fondamental d’identité et d’appartenance à la société. 

Olivier LÉON (Insee Ile-de-France) a ensuite présenté les résultats de la dernière enquête Information et vie quotidienne. Colombe BROSSEL (Ville de Paris) a souligné les actions de la capitale qui forme 20 000 personnes par an à l'apprentissage du français. Valérie FRYDMAN (Académie de Paris) a rappelé l'importance de l'apprentissage de la lecture et de l'écriture dès l'enfance. Enfin, Bernard BARBIER (Défi métiers) a montré aux participants la cartographie de l'offre de formation en français en Ile-de-France.

Trois tables-rondes se sont ensuite succédées sur les thèmes de la prévention, de la qualification et de l'intégration.

Prévenir et orienter

Régis FÉLIX (ATD Quart-Monde), Eunice MANGADO-LUNETTA (Association de la fondation étudiante pour la ville) et Eric NÉDELEC (Agence nationale de lutte contre l’illettrisme) ont mis en avant l'importance d'agir dès le plus jeune âge via la lecture et l'échange, la nécessité du pilotage et de l'outillage pour lutter contre l'illettrisme, et le rôle de la lecture, de l'écriture et de la parole pour permettre à chacun de se construire dans la société. Claire PESSIN-GARRIC, rapporteure, a exposé les principales recommandations du Ceser.
Voir la vidéo sur les actions du Secours populaire de Seine-et-Marne

Former pour qualifier

Marianne CONDÉ-SALAZAR (CCI Paris Ile-de-France), Carole FERRINI (Régie de quartier Paris 19ème), Amine GHARBI (Fongecif Ile-de-France) et Elisabeth JOUSSOT-DUBIEN (AFPA Ile-de-France) ont expliqué comment leurs organismes respectifs financent des formations d'apprentissage du français et forment les salariés pour permettre l'acquisition d'un socle de connaissances et de compétences. Objectif : l'accès et l'évolution dans l'emploi.
Voir la vidéo sur les actions de l'Afpa Ile-de-France

Accompagner et intégrer

Sophie CHAILLET (Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale), Didier LESCHI (Office français de l’immigration et de l’intégration), Lucienne SABY-DULAC (Secours populaire français 77), et Stéphane PAROUX (Casnav de l’académie de Paris) ont échangé sur la scolarisation des enfants allophones et sur les actions destinées aux personnes d'origine étrangère mais aussi aux personnes scolarisées en France qui rencontrent des difficultés. Objectif : favoriser leur insertion sociale et professionnelle.
Fanny RUSTICONI (Ceser Ile-de-France) a mis en exergue les difficultés liées à l'insuffisante maîtrise de la langue française de professionnels de santé étrangers qui exercent en France.

 

La journée a été clôturée par Yannick IMBERT, préfet, secrétaire général aux affaires régionales et Valérie PECRESSE, présidente de la Région Ile-de-France. A cette occasion, le Plan régional de prévention et de lutte contre l'illettrisme a été signé. Valérie PECRESSE, présidente de la Région Ile-de-France a annoncé que la lutte contre le décrochage scolaire serait la Grande Cause régionale 2018.